1 Westmount Square, bureau 1001, Westmount1 Westmount Sq., QC H3Z 2P9(514) 989-1200(514) 940-0645 ccouturier@pubnix.net
Christian Couturier
Avocat collaboratif et médiateur

Résolution de conflits – Médiation – Divorce collaboratif
Séparation collaborative – Négociations hors cour

Pour le bien-être de la famille

Médiation familiale

Les conjoints mariés et les conjoints de fait peuvent librement choisir de négocier et de régler les questions en jeu et les conséquences de leur rupture par la voie de la médiation familiale. Les sujets traités et négociés peuvent être l’autorité parentale, le partage du temps entre les parents et leurs enfants, la pension alimentaire pour enfants et les frais particuliers ou dépenses spéciales pour eux, le partage de patrimoine familial, le partage des autres biens et dettes et la pension alimentaire entre conjoints mariés. Ce qui se dit en médiation est confidentiel.

Aux séances de médiation les parents/conjoints échangent de l’information, emmènent les documents pertinents, communiquent leurs besoins et ceux de leurs enfants et évaluent les options proposées, le tout afin de prendre des décisions éclairées et négocier des ententes à l’amiable. Le médiateur est impartial et il agit comme facilitateur. Une fois que les parents/conjoints ont conclu leurs ententes finales, à titre de médiateur je prépare et je rédige un résumé des ententes que je vais lire, signer et remettre à chacun d’eux. Ce document est en fait le résultat de leur accord et termine ainsi leur médiation.

Les conjoints mariés ou les conjoints de fait qui n’ont pas d’enfants, ou qui n’ont plus d’enfants à leur charge, peuvent entreprendre une médiation familiale pour négocier leurs ententes. Pour les conjoints mariés, les sujets à être négociés peuvent être le partage du patrimoine familial, le partage des autres actifs et dettes et la pension alimentaire entre conjoints. Pour les conjoints de fait, les sujets à être négociés peuvent être le partage des actifs et des dettes, et l’enrichissement injustifié.

Une séparation ou un divorce n’est pas facile bien entendu. Cela demande une restructuration et une réorganisation de la vie familiale pour les conjoints/parents et les enfants. Il y a des aspects légaux suite à une rupture. Étant donné que je suis avocat, dans mon rôle de médiateur je peux donner des informations juridiques aux parents/conjoints afin de les aider dans leur prise de décision; mais afin de maintenir mon impartialité je ne peux leur donner des avis ou des conseils juridiques.

Dans mes fonctions de médiateur familial, je dois, à la fois, gérer les conflits des parents/conjoints tout en les assistant à les résoudre et conclure un règlement. Donc, d’avancer graduellement d’une situation confuse (qui s’exprime de plusieurs façons : d’incertitudes, d’inconnus, de perceptions, de doutes, de malentendus, de mauvaises interprétations, de préoccupations, de peur, de colère et de peine) à une situation plus stable suite au fait que ces états d’esprit ont été adressés et qu’ils ont été soit diminués ou éliminés. Cela permet alors d’avoir un dialogue menant à des pistes de solution et aux choix des solutions. Plus les conjoints/parents coopèrent, plus ils atteindront des conditions de règlement gagnantes-gagnantes.

À titre de médiateur, j’offre une structure et un encadrement permettant aux conjoints/parents 1) de définir les besoins et les intérêts à partir desquels ils veulent négocier, 2) de progresser vers l’évaluation et l’étude des options, et 3) de choisir parmi les options, les solutions qui leur conviennent.

De bonnes raisons pour choisir la médiation familiale

Vous pensez que c’est ce qu’il y a de mieux pour vous et vos enfants

Les décisions sont prises dans l’intérêt et les besoins des enfants

Les décisions sont prises dans l’intérêt et les besoins des conjoints/parents

Maintenir l’image parentale

Maintenir la relation parentale

Partager de l’information

Transmettre des documents

Avoir des négociations privées et confidentielles

Négocier en présence d’un médiateur

Bénéficier de l’impartialité du médiateur

Le médiateur est un facilitateur

Avoir une structure et un encadrement pour négocier

Partager les honoraires et les déboursés du médiateur

Avoir le pouvoir décisionnel

Décider vos propres solutions et non un juge.

Régler à l’amiable

Avoir des ententes sur mesure

Retrouver l’harmonie

Retrouver la paix d’esprit

Éviter les procédures juridiques

Minimiser les coûts juridiques

Éviter les délais de cour

Éviter le stress de se préparer pour aller en cour et d’y aller

Afin d’alléger la lecture de ce texte, le masculin désigne aussi le genre féminin.